0

FIRST NEED XLE la solution nomade de filtration

By 21 mai 2019 juin 27th, 2019 Retex matos

Le First Need XL est la seule filtration nomade qui retire Virus, Bactéries, Parasites, Pesticides & Herbicides, Hormones, Médicaments, Éléments Radioactifs, Molécules Organiques, Métaux Lourds, Chlore, Nitrates, Gouts & Odeurs, Algues, Sédiments.

First Need XLE

Le First Need XL de chez Aquapure obtient le « Best award » Clubtatcic. C’est un indicateur pour nos lecteurs d’un produit sans faille.
La qualité de filtration et de fabrication le hisse au rang d’incontournable, c’est un sans faute!
On me demande régulièrement des conseils sur la filtration en randonnée ou en bivouac. Ma réponse était embarrassée, car aucun système connu ne me convenait. Toutes les solutions proposées ont des défauts et des caractéristiques de filtration qui ne correspondent plus à la pollution moderne. Les filtrations actuelles reposent sur l’éradication des problèmes basiques que l’on peut rencontrer avec une eau « sauvage ». C’est-à-dire, les mauvaises odeurs, les mauvais goûts, ainsi que les sédiments, bactéries, protozoaires, kystes, micros organismes et parfois certains virus.

boire en foret

Alors, oui c’était très chouette, il y a quelques années, j’ai même envie de dire au siècle dernier, mais aujourd’hui avec la pollution de toutes les nappes phréatiques, des rivières, des ruisseaux, on ne peut vraiment plus compter sur ce genre de système. J’insiste bien là-dessus, car même une rivière de haute montagne avec un bon courant qui pourrait sembler préservée sera contaminée avec le transport de la pollution par les pluies. On ne peut pas y échapper. En plaine, c’est souvent les parcelles agricoles qui contaminent l’eau avec les pesticides et engrais.

First Need XLE

De quoi parle-t-on ?

De toutes les matières chimiques imaginables… cela va bien sûr commencer par les pesticides, les engrais, les pollutions des grandes villes, etc. Tout cela se déverse par les eaux de ruissellement et les vents. Il suffit d’une présence industrielle dans la région, d’un incinérateur, d’une zone agricole ou d’élevage intense. Pour vous donner une idée, les pulvérisations sur un champs sont transportables sur une centaine de kilomètres.

Les sources de pollution sont diverses comme ici, une décharge sauvage de fibrociment qui contient de l’amiante. La gravité du terrain et la pluie amèneront fatalement les substances dans le ruisseau en contrebas.

decharge sauvage

Si l’on part du plus basique comme les pastilles javellisées, jusqu’aux pompes manuelles, rien ne traite en totalité ce problème. On se borne à ne pas en parler.Les meilleurs systèmes couplent un filtre céramique ou en fibre de verre avec une cartouche charbon en plus.
Quand on connaît un peu le sujet et que l’on voit comment ils décrivent leurs produits, c’est de l’abus. Je cite un exemple d’une mention de boite :
« il élimine tous les virus, bactéries et micro-organismes pour une eau parfaitement potable quelle que soit sa provenance (lac, rivière ou source). Les mauvais goûts sont également éliminés »
C’est juste de la publicité mensongère. Autant passer de l’eau à travers du sable et la faire bouillir, vous ne serez pas loin de cette qualité d’eau. Ce genre de filtration passera à côté de tout ce qui est chimique.

Les filtres céramiques ou ceux en fibres de verre vont fonctionner pour le gros de la filtration (virus bactéries), là où cela pêche, c’est du côté du charbon actif (parfois il n’y en a même pas). C’est ce dernier qui est généralement chargé de retirer les substances chimiques. Le problème des charbons actifs est double.

Le premier soucis est qu’il va pouvoir gérer très bien toute une série de polluants et très mal d’autres. Les marques sont très discrètes sur les pourcentages qu’elles peuvent retirer de tels ou tels polluants et ne donnent jamais la liste complète de ceux-ci. Même sur leurs points forts on ne parle pas forcément d’une décontamination à 100%. Pour les substances qu’elles ne peuvent pas retirer, elles n’en parlent tout simplement pas.

Le deuxième soucis avec les systèmes à base de charbon est qu’il s’use à partir du premier jour d’utilisation. Les filtres charbons, une fois ouvert s’oxydent. Ils s’usent même en ne filtrant rien !
Les filtres charbons ont une durée de vie courte. C’est encore plus vrai pour les filtrations nomades qui ont des filtres petits. Il est difficile
d’appréhender leur efficacité au cours de
l’usure. Cela signifie qu’en plus, on ne peut pas jurer qu’il soit aussi performant neuf, qu’à 50 % de durée de vie, qu’à 30 %, etc. Il est très compliqué de savoir à quel moment la capacité de filtration d’une cartouche à charbon actif est en baisse de performance et le changement est fait très souvent de manière approximative . Généralement les fabricants se contentent de parler d’une capacité de filtration en litre, très difficile à appréhender.

First Need XLE
Mais le pire, c’est l’utilisation qu’en font la plupart des personnes. On part faire une petite randonnée, on utilise un peu son système de filtration, on revient chez soi et on le stocke jusqu’à la prochaine sortie. La plupart du temps, on décompte son utilisation mentalement en se disant qu’on l’a peu utilisé et qu’il reste donc efficace. Sauf que, comme je le disais plus haut le charbon s’use dès que l’on s’en sert. Cela veut dire que reprendre ce système de filtration au bout de six mois reviendra à utiliser un système non opérationnel. De plus, en ce qui concerne le charbon, quand il est saturé, il peut relâcher les polluants qu’il avait capturé, et on peut donc s’intoxiquer sans le savoir.
C’est pour toutes ces raisons que je n’avais pas de système de filtration nomade et encore moins de conseils pour son achat jusqu’alors.

J’ai découvert la marque AQUAPURE au salon du survivalisme à Paris et comme je connaissais la problématique de l’eau, j’ai été entièrement séduit par leurs produits. Pourquoi… ?
Parce qu’ils sont les seuls, à utiliser cette technique de filtration. Tout est basé sur une nouvelle technologie de filtration qu’ils appellent STRUCTURED MATRIX. Je dis nouvelle, mais cette marque est tout de même présente depuis plus de 30 ans aux États-Unis et elle l’équipe grand nombre de compagnies aériennes pour leur filtration dans les avions, ainsi que diverses institutions dont l’ONU.


Le système fait mieux et pour moins cher que les ténors du secteur. Le système est suffisamment compact et il filtre très rapidement. Il est basé sur un système de pompage manuel et ne comporte qu’une cartouche facile à installer.
First Need XL filtre virus, bactéries, métaux lourds, matières organiques, produits chimiques, ce qui est très différent des autres solutions du marché, y compris la radioactivité.
Compatible avec la majeure partie des bouteilles, gourdes et poches à eau du marché, ainsi que les gourdes Nalgenes.


La filtration s’opère à l’aide d’une pompe à double action très solide, et d’un tuyau antitorsade équipé d’un préfiltre auto-lavable. Chaque cartouche inclut un système de “rétrolavage“ pour augmenter sa durée de vie en cas d’utilisation intensive. On envoie de l’eau dans le sens inverse du sens de la filtration normale pour se débarrasser des détritus qui auraient obstruer l’appareil.
En outre le First need possède un très bon débit puisqu’il suffit d’une minute pour traiter 2 litres. C’est un très bon rendement pour les pompes manuelles. Son poids de 450 g n’est pas absurde pour le gain qu’il apporte et l’eau que l’on n’a pas à embarquer.



Livré avec :
– Outre de transport. C’est une poche en tissu pourvue d’une doublure intérieure en plastique souple étanche. 2 fonctionnalités :
Elle sert pour le transport du kit et se transforme en poche à eau d’une contenance d’un gallon d’eau (presque 4 litres). On peut en l’accrochant à une branche d’arbre par exemple et en ayant relié cette
dernière au dispositif de filtration, de filtrer l’eau contenue dans l’outre par phénomène de gravité (l’eau contenue dans l’outre descend jusqu’à la partie filtrante du first need XLE pour être filtrée et cette même partie filtrante est vissé sur un récipient)

– Burette de colorant bleu de méthylène pour test d’intégrité (un des colorants les plus difficile à filtrer dans l’eau, une fois dissout)

First Need XLE
Lien d’achat ici

La gamme aquapure nomade est complète avec une solution de voyage et de campement.
On retrouve ainsi le Trav-L-Pure, idéal pour les voyages.


Lien d’achat ici

Base Camp
Peut approvisionner en eau les groupes en expedition prolongée Sa cartouche peut produire jusqu’à 4000 L. avant d’amorcer sa phase de colmatage, signe qu’elle doit être prochainement remplacée.

Lien d’achat ici

N.B:
Ayant pris beaucoup de temps pour tester et écrire cet article, je ne vous fait pas plus attendre. J’essaye prochainement de vous mettre un lien pour une réduction sur les produits Aquapure. Si vous ne pouvez pas attendre, signalez que vous venez de la part de Clubtactic sur le site d’Aquapure.
Un prochain article viendra sur la filtration pour maison de la marque.

Suite à de nombreuse questions, je rajoute cette partie pour aller plus loin dans la connaissance sur la filtration :

Concernant le charbon, il existe différentes qualités de charbon, ce qui induit des différences de prix et de filtration.
Les particules de charbon actif retiennent le chloroforme, le trichloréthylène, les haloformes, les trihalométhanes, 80% des métaux lourds, 50% du calcium et plus de 140 produits chimiques. Concernant les pesticides, il faut distinguer les pesticides solubles dans l’eau (comme le glyphosate), qui ne seront pas retenus pas le charbon actif, et les pesticides non solubles dans l’eau (comme l’atrazine). Pour certains produits chimiques comme l’urée, l’acétone ou le chlorure de méthylène, ou les bactéries, le charbon ne sera pas efficace. En ce qui concerne les résidus médicamenteux, a priori le charbon actif, tel qu’il est utilisé habituellement, c’est à dire en granulés ou en poudre, n’a pas la capacité de retenir les médicaments. Seule la technologie Carbonit (la plus performante) avec du charbon actif en bloc, peut atteindre une filtration jusqu’à 0.003 microns et elle est donc susceptible de retenir les « grosses » molécules chimiques.

Le charbon actif n’éliminera pas efficacement les bactéries. Il constitue même un milieu favorable au développement des bactéries, la température et l’hygrométrie étant optimum. La taille des bactéries ne leur permettent pas de pénétrer à l’intérieur du charbon, elles se développent en surface et forment un biofilm.
L’ajout de particules d’argent permet d’empêcher le développement des bactéries dans le charbon actif. Mais cette technique est contestée car il a été détecté un risque de relargage d’argent dans l’eau en cas de saturation du charbon actif.

Pour les filtres céramiques, ils présentent l’avantage d’être lavable et ont donc une durée de vie plus longue. Ce système permet de filtrer les bactéries, mais ne convient pas pour les métaux lourds, le chlore et les pesticides. C’est pourquoi il est très souvent associé à un filtre à charbon actif.


GUTE-URLS

Wordpress is loading infos from youtube

Please wait for API server guteurls.de to collect data from
www.youtube.com/watch