Statistiques

Visiteurs
789
Articles
26
Liens internet
6
Compteur d'affichages des articles
131933

Compteur de visite

Today5
Yesterday85
Week90
Month1770
All45729

VCNT - Visitorcounter
Open Panel

Il existe différents types de blocage et de système d'ouverture pour les couteaux pliants. 


SYSTÈME LES PLUS REPRÉSENTÉS


DEUX CLOUS

Il s'agit d'un système par friction. C'est un système simple et rustique, c'est le couteau de nos ancêtres !  C'est uniquement le frottement de la lame contre les platines du manche qui maintient le couteau en position ouverte.
Un clou pour l'axe de la lame, un autre sur lequel vient buter le talon.

Exemple : Le Capucin

c'est un couteau de berger les plus anciens tout simple, très leger. Le nom de capucin, ou couteau à la capucine, lui vient de la forme de son manche en capuche de moine.

 

capucin cade2

 

 

Exemple : Le Piémontais

Ici, le talon de la lame se prolonge par une excroissance, la lentille (ou loupe), qui vient s'appuyer en position ouverte sur le dos du manche. La friction n'est plus seule à assurer le maintient de la lame: couteau en main, le pouce vient naturellement appuyer sur la lentille.

Appelés également Vernantins, du nom d'une ville du Piémont, ces couteaux sont loin d'être typiquement italiens. Le principe du piémontais se retrouve sur les higonokamis, petits couteaux pliants japonais dont le manche est en tôle pliée.
 

PICT5253


CRAN FORCÉ (on y retrouve aussi Cran plats, Slip-joints, Slipit, Notch joint)

Cela concerne les pliants dépourvus de mécanisme de blocage et dont le dos du manche intègre un ressort dont une extrémité vient prendre appui sur la partie arrière de la lame afin d'éviter qu'elle ne se referme accidentellement. Une pression sur le dos de la lame suffit à replier le couteau, qui n'est donc jamais réellment vérouillé. C'est le système des couteaux pliants traditionnels, en France Laguiole, Sauveterre ..., en suisse Victorinox. Il prend la dénomination de Slip-joint aux USA.

Sur un cran forcé, l'extrémité du ressort en contact avec le talon comporte une encoche pour mieux accrocher la lame, alors que le cran plat... Est plat. A l'usage, rien ne différencie vraiment ces deux types de slip-joints.
 

 

couteau-laguiole-gdavid-manche-olivier-2-mitres (1)

 
 

Couteaux à pompe (lock-back, front lock, back lock)


Classique et simple le système de pompe dorsale permet le blocage et la libération de la lame. La partie supérieure du talon est crochetée par une tige métallique insérée entre les platines, dans la partie supérieure; la lame est ainsi complètement verrouillée. Pour la libérer, il faut actionner un ressort, placé sur le dos (pompe "avant") ou en arrière (pompe "arrière") du manche, qui libère la tige de blocage.

 

On peut voir ce système sur mon Ka-bar. Cela assure une bonne fermeture et le système est plaisant à manipuler.

BP408


Virole

Le verrouillage est assuré par une virole tournante. C'est le système de nos bons vieux Opinel ou des Nontron traditionnels. Personnellement, je n'aime pas trop, c'est sujet à prendre du jeu avec le temps et cela s'encrasse pas mal.

thumb-l-opinel---histoire-d-un-objet-culte-1969

Couteaux à platine-verrou (Liner-lock, Frame-lock)


Liner-lock

C'est un mechanisme très populaire, une des platines est découpée et fait office de ressort, elle prend place contre le talon de la lame pour en assurer le blocage. On déverrouille le tout en désengageant le liner du pouce. C'est réalisé avec plus ou moins de réussite, certains modèles ont tendances à faire un peu mal au pouce à force. de plus si les matériaux et la confection est mauvais, un jeu peut apparraître.

 

Frame-lock

Le principe est le même, sauf que sur un frame-lock (appelé aussi integral-lock chez certains fabricants), ce n'est pas une platine mais le manche tout entier qui assure le blocage. Le blocage est ainsi sensé offrir plus de robustesse que sur un liner-lock.

Il est parfois difficile de distinguer un liner d'un frame-lock, quand le manche de ce dernier est recouvert de plaquettes ou d'inserts. C'est un système fiable et efficace.


 lock-frame1

Axis-lock

 

Sous cette dénomination, l'axis-lock est sensé n'équiper que des couteaux de la marque Benchmade, mais on trouve des systèmes comparables sous d'autres noms.
C'est un axe placé tranversalement au-dessus de l'axe de la lame qui est axionné par un ressort. Le talon est bloqué vers l'arrière par une butée et l'axe mobile vient se placer de manière à empêcher la lame de basculer vers l'avant. 
Il a le bon goût d'être ambidextre et la fermeture est très sûre. 


lock axis

 

LES AUTRES SYSTÈMES


 

Action 2

Appelation déposée par Böker, désigne un système d'ouverture double action. Couteau automatique avec un interrupteur sur le manche pour 2 positions : automatique ou manuel.

 
boker-double-action1 

Arc lock

 

Crée par l'entreprise SOG. Système totalement ambidextre et très résistant, ouverture rapide d'une main, pendant le revérouillage les doigts ne sont pas exposés.
 

 arc lock

 

Auto-axis

c'est une évolution de l'Axis lock. C'est une ouverture automatique de la lame activée depuis la barre du mécanisme. on trouve ce système chez Benchmade sur ses modèle professionnels et militaires.


 couteau-benchmade-auto-axis

Ball bearing lock

 

Mis au point par Spyderco, le blocage en position ouverte est assuré par une bille mécanique poussée par un piston qui vient prendre appui sur la découpe plate pratiquée au dessus de l'axe de pivot. comme la bille est visible de chaque côté, le modèle est ambidextre.
 

 lock ballbearing

Button lock

 

Le système repose sur un bouton situé sur le flanc du couteau à proximité de l'axe de pivot de la lame. L'ouverture s'effectue de façon classique et le verrouillage s'enclenche lorsque la lame arrive en butée. Le déblocage se fait par pression sur le bouton-poussoir.
 

b09-anthracite-2

 

Compression lock

 

Créé par Spyderco ce système assure le blocage grace à une platine située dans la partie supérieure du manche. Le dévérouillage  s'effectue à l'aide du pouce.
 

gunting10

 

Descy lock

Mis au point par le coutellier Alain Descy, ce mécanisme assure un blocage très efficace de la lame grâce à son fonctionnement inspiré d'un système à piston.
 

IMG 0326

 

E-lock

Le E-lock est un mécanisme de blocage par poussoir latéral agissant au niveau de l'axe pivot de la lame. Le verrouillage intervient dès l'ouverture à une main. Sa désactivation se fait en exercant une pression sur une commande par palette rectangulaire. On trouce ce système chez CRKT.


 lock elock

Fulcrum action

 

 

Il suffit d'une poussée latérale sur la plaquette pour l'ouvrir puis d'une deuxième poussée dans l'autre sans pour verrouiller la lame. Le blocage de la lame se fait par un système type liner Lock.
 

crkt fulcrum-16ec948

 

 

Glide lock

Un mécanisme permet l'ouverture et le blocage de la lame en agissant directement sur la mitre gauche du manche. Cette pièce métallique effectue une rotation partielle lors du déploiement comme de la fermeture.

couteau-cr7415-crkt-gallagher-glide-lock-ltd-

Hawk lock

Ce système assure le blocage de la lame à 'aide d'un bouton poussoir latéral commandant une barrette.

316425594 tp

 

Lock bar stabiliser

C'est un disque placé à la base de la découpe pratiquée dans la platine bloquante.
 

hinderer-lock


 

Plate lock

Dispose d'une ouverture dite à double action permettant d'opter pour une assistance à l'ouverture ou un déploiement automatique. Les commmandes ambidextres sont placées sur le dos du manche au-dessus et en léger retrait par rapport de l'axe pivot de lame.
 

 115513049f038d9042a956ef9dba

Plunge lock

Il fait appel aux mêmes éléments que sur les automatiques mais sans ressort. Une pression du doigt sur le bouton placé latéralement au-dessus de l'axe de pivot de lame libère cette dernière de son blocage.
 

 MOD80-3

Ram safe lock

Il se caractérise par une barre logée dans la carcasse en acier replié et guidée par un ressort pour prendre appui sur le dos de la lame. Sa désactivation se fait grâce à une pièce placée au talon du manche et nécessite l'utilisation des deux mains.

 cold-steel-pocket-bushman

Rao lock

Il possède un double système de blocage de la lame. Le premier est un axe monté sur ressort et coulisse verticalement en agissant mécaniquement à l'ouverture. Le second doit être mis en place manuellement par l'utilisateur. Il s'agit d'une goupille vissée dans le manche sous le talon de la lame de manière à éviter sa fermeture accidentelle.

RAO 34 (1) 

Russlock

Le blocage de la lame est assuré par une platine liner et dont l'ouverture est facilitée par un prolonngement en forme d'accent (à l'image d'un piémontais).

 russlock

Stud lock

La commande du mécanisme est placée sur la lame et associé à l'ergot permettant le déploiement à une main. Un ressort compréssé par le doigt au début de l'opération libère la rotation et bloque la lame après son ouverture ou sa fermeture.

 Folding-Stud-Lock-Knife

Snap lock

Ce dispositif permet l'ouverture latérale à 360° de la lame du couteau logée au centre d'un manche en acier.

 snap lock








Diverses sources m'on permis de réaliser cette page dont le magazine excalibur n°51 et le site http://www.couteau-en-poche.com

 

 








 





Scroll Up