0

SEAGULL IV la solution de filtration domestique

By 27 juin 2019 septembre 18th, 2019 Retex matos

Pourquoi cette filtration se hisse au-dessus des autres ? Pourquoi a-t-on besoin de filtrer son eau domestique ?

Convaincu que la qualité de l’eau au robinet ou en bouteille n’est pas satisfaisante, je possédais déjà depuis une quinzaine d’années une filtration sous évier à mon domicile, je vais vous expliquer à travers cet article pourquoi j’ai choisi le Seagull IV de chez Aquapure pour en augmenter la qualité et pourquoi cette marque à travers ses filtrations pour domicile ou nomade obtient « un Best award » Clubtatcic, indicateur pour nos lecteurs d’un produit sans faille.


Pour commencer le débat, sachez tout simplement que la réglementation qui fixe les teneurs maximales en pesticides dans l’eau du robinet a été modifiée en 2010 et autorise maintenant une eau cinq fois plus polluée … on parle bien de l’eau validée comme potable à la sortie de vos robinets. C’est ce qui arrive très souvent, quand on ne peut résoudre le problème, on change les taux acceptables. Cela concerne n’importe quelle substance à partir du moment où elle est trop présente dans l’eau. Basiquement, c’est souvent le cas pour les nitrates et ce n’est déjà pas bon pour la santé.

Les normes sanitaires validées sont donc aléatoires et à cela se rajoutent la somme des toxicités de ces différents produits qui est dangereuse à terme pour l’être humain.

Loin d’être jugulé, le problème ne fait qu’empirer chaque année.

Pour faciliter la lecture de cet article copieux, je vais indiquer tout de suite les forces du Seagull IV qui lui, va pouvoir assurer une eau saine à la consommation:

  • Une filtration et une purification de l’eau sans faille, avec une indétectabilité de la plupart des polluants une fois l’eau filtrée.
  • Une cartouche qui ne s’use que si l’on s’en sert.
  • Un débit important de l’eau filtrée qui permet de remplir rapidement une carafe ou une casserole pour l’eau de cuisson. Ce n’est pas le cas des autres filtrations, car elles passent par deux ou trois cartouches, ce qui réduit terriblement la pression et le débit. 8 secondes pour remplir 1 litre chez moi-même au bout d’un an d’utilisation.

Pour tout dire, en termes de filtration je me suis intéressé à toutes celles du marché, les filtrations céramiques, charbon, Lampe UV, osmoseur. Le plus performant reste en dehors du système Aquapure, l’osmose. Par contre, elle n’est pas viable à mon sens, car la filtration passe par la capacité de l’eau à traverser une membrane dont les pores sont ultras fins. Il faut donc une bonne pression, mais aussi accepter de rejeter au minimum 4 à 7 litres litres pour faire 1 litre d’eau filtrée. L’eau filtrée est non seulement purifiée, mais aussi déminéralisée, ce qui peut engendrer des soucis de santé en la consommant de façon régulière (on parle de lavage, car l’eau va vous déminéraliser progressivement).

Le grand souci du secteur de la filtration de l’eau est que comme les autres produits, ils subissent les mirages du marketing. Difficile de voir les faiblesses de chaque marques, tellement tout parait idyllique. Ce n’est qu’en fouillant, que l’on trouve les analyses et les résultats des filtrations et ils ne testent que ce qui les arrange. Parfois, il faut même aller sur des sites en d’autres langues pour approfondir.


Il faut comprendre qu’il y a une très grande différence entre une eau sans polluants et une eau potable. Potable veut dire que vous pouvez la boire, qu’elle correspond aux normes que votre pays à fixées. Cela ne veut pas dire qu’elle est exempte de polluants, ils sont justes dans les normes acceptables. 

Depuis que l’eau n’est plus régie que par une seule entreprise nationale et qu’elle a été cédée à des entreprises privées, les qualités et le sérieux sont multiples et ils peuvent être parfois remis en cause. Certaines régions avec des taux de polluants plus importants verront des taux élevés apparaître dans l’eau potable. Les molécules chimiques apparaissant sans cesse, elles seront aussi plus ou moins bien prises en compte. Et surtout, on fait avec la nappe phréatique existante! En France, c’est le maire qui gère l’eau de la Ville, sous responsabilité d’une régie municipale. Or aujourd’hui les ¾ de l’eau en France sont analysés par de grands groupes comme Veolia ou Suez, qui, dans une logique de rentabilité, ont intérêt à limiter leurs coûts, en s’assurant seulement que l’eau ne présente pas de problème sanitaire, mais sans chercher à la rendre la meilleure possible. Service minimum …


Quels polluants peut-on trouver dans l’eau ? Comme pour l’eau en filtration nomade, l’eau filtrée pour la consommation générale et dénuée de soucis de virus et bactéries en général. Par contre, l’eau du robinet sera au minimum toujours chlorée et pourra contenir divers polluants chimiques et métaux lourds. Une eau est validée à la sortie de la station, rien n’indique qu’il n’y a pas de problème entre elle et vous à moins de faire tester l’eau par vos soins. Il y a encore des canalisations en plomb en France (saturnisme), on retrouve toutes sortes de particules (métaux lourds) et de substances chimiques, même les conduits en plastique perdent de la matière. Il peut y avoir aussi une source de radioactivité naturelle à prendre en compte. 

Les villes ont évidemment une forte source de polluants très divers. Il existe des choses aberrantes par exemple comme l’absence de traitement des eaux usées des hôpitaux. Tous les traitements médicamenteux, les chimiothérapies par exemple partent dans ces rejets. Le simple fait d’uriner pour les femmes qui utilisent la pilule contraceptive rejette des hormones dans l’eau. Les premiers à s’en apercevoir ont été les Anglais avec une étude sur la féminisation des poissons mâles dans les cours d’eau dû à ce simple fait.

La pollution évolue rapidement, mais les normes, elles, n’évoluent pas. Les stations d’épuration ne font qu’enlever la pollution solide, les matières grasses, mais n’enlèvent en aucun cas les perturbateurs endocriniens ou les médicaments.

Les campagnes avec les parcelles agricoles et  les pôles industriels font le reste. Pesticides, insecticides, antibiotiques … il est très courant de retrouver du glyphosate (le fameux) un peu partout, ainsi que de l’atrazine.
Les tests de l’eau ne sont pas nombreux et partiaux, mais en plus il n’y a jamais de transmission efficace de l’information, au mieux on accroche sur un panneau municipal, l’analyse des semaines antérieures.
Dans le village de mon grand père, la régie en charge n’indique même pas la valeur de nitrates… c’est archi nul!

Dans les zones de cultures intensives comme le Bassin parisien, le Sud-Ouest et le nord de la France, certains secteurs dépassent les 5 microgrammes par litre de pesticides, seuil au-delà duquel l’eau est « impropre à la fabrication d’eau potable ». Plus de 20 pesticides différents ont été décelés sur 18% des points de mesure en France. 

L’agriculture productiviste fait passer les pesticides dans les nappes. De même pour les antibiotiques utilisés en agriculture pour traiter systématiquement les animaux, même non malades, par souci de rentabilité. Or les animaux fabriquent dans leur côlon des bactéries résistantes aux antibiotiques et ce sont ces bactéries qui se retrouvent dans les rivières. Même si ces bactéries ne sont pas dangereuses en elles-mêmes, elles transmettent alors la résistance à d’autres bactéries plus dangereuses. L’homme dernier maillon de cette chaîne développe ainsi cette résistance. 

Concernant l’aluminium, il peut provenir du ruissellement des sols et se rencontrer dans l’eau. Pire, il fait parti d’une des méthodes de filtration, les sels d’aluminium étant utilisés dans les procédés physico-chimiques de traitement de l’eau pour éliminer les particules organiques en suspension dans l’eau.
La norme de 200 microgrammes d’aluminium par litre d’eau fixée par l’OMS est discutable, elle ne constitue qu’une référence de qualité, non une limite, en l’absence de contrôle les compagnies des eaux se permettent souvent de la dépasser sans être tenues d’en informer les consommateurs.
3 865 719 personnes (soit près du quart de la population concernée) sont potentiellement exposées à des teneurs en aluminium dans l’eau distribuée supérieures à 0,2 mg/L et 5 % (environ 805 000 personnes) à des teneurs en aluminium dans l’eau qui peuvent dépasser 0,5 mg/L, lien ici.
L’ingestion d’aluminium pourra être cumulé par l’usage de dentifrice, cannette, déodorant, capsule de café, pansement gastrique…

Les eaux traitées sont aussi parfois recontaminées par la pollution des sols situés entre la station ou la réserve d’eau et vous. Pollution qui traverse les canalisations et repollue l’eau. On peut le voir dans ce document suite à la campagne de la ville de Paris qui incitait à l’usage de l’eau du robinet pour les crèches. Lien
Pour la consommation Parisienne un autre article intéressant ici

Même le problème de plomb n’est toujours pas exclu, y compris dans les grandes villes et seule une analyse au robinet du domicile est valable.

Concernant la qualité de l’eau de sa région, on peut se référer à une initiative de Que Choisir sur ce lien

et à celle du site gouvernemental ici

On peut interroger la base de données pour connaître la qualité de son eau, mais encore une fois, c’est celle à la sortie de la station de traitement et c’est peu complet en tests. Même là, on peut voir que les analyses ne prennent pas en compte les agents chimiques et que l’on peut trouver des eaux allant de bonnes à satisfaisantes en passant par médiocres !

Les eaux minérales ou de sources sont la continuité de ce problème avec des pollutions avérées. Pollution complétée par le transfert de particules du contenant plastique à l’eau. Ce transfert existe et peut-être être aggravé par la lumière et la chaleur. Vous ne regarderez plus une palette d’eau de supermarché attendant en plein soleil d’être prise en charge de la même façon…
On estime que nous consommons 5g de microparticules de plastique par semaine (il n’y en a pas que dans l’eau). Je ne parle même pas du déchet plastique que représente une bouteille plastique en soi!

Avec tous ces problèmes, il faut prendre conscience de la nécessité d’une filtration domestique.

J’ai découvert la marque Aquapure à la première édition du salon du survivalisme à Paris et j’ai été bluffé par leur approche de la filtration d’eau. En effet, leur technologie est unique et très différente des autres marques. Elle comporte de nombreux avantages donc celui de mieux filtrer l’eau, d’avoir une unique cartouche qui ne s’use que si l’on s’en sert et qui dure longtemps en offrant un débit important. Les filtres Aquapure sont fabriqués par General Ecology numéro un mondial des purificateurs depuis 10 ans.

La marque est très présente dans le secteur de l’aviation en équipant les deux principaux constructeurs que sont Boeing, Airbus ainsi que Bombardier et Embraer. Le système a aussi fortement intéressé le milieu nautique et celui du caravaning.

J’ai étudié le sujet de la filtration de l’eau, il y a une quinzaine d’années. Je n’étais pas vraiment confiant dans l’eau de mon robinet et comme beaucoup, j’ai acheté des bouteilles d’eau pour ma consommation. Au-delà, des problèmes de polluants que l’on découvre depuis dans l’eau vendue sous forme de bouteilles, il y a un coût élevé, une maintenance lourde (les packs d’eau pèsent) et un stockage à domicile pas toujours évident à cause de la place qui manque. À cette époque, je n’ai trouvé aucune solution convaincante en Europe pour une filtration sous évier et j’ai été obligé d’acheter un système en provenance des États-Unis. Comme toutes les autres filtrations à peu près valables, elle comportait deux cartouches, l’une céramique, l’autre charbon que je devais remplacer  tous les six mois. Du coup, je ne faisais pas d’article sur le sujet, car il n’était pas très pratique d’effectuer ses achats outre-Atlantique et il fallait rajouter le port au coût global. Ce genre de filtration n’est pas efficace avec tous les polluants. La cartouche de charbon actif va réagir plus ou moins bien, selon les substances et elle va donc laisser certains polluants. Mais faute de mieux, c’était ma solution. Je précise qu’elle correspond aux standards de ce que proposent les autres marques.

En outre, il est très difficile d’estimer la durée de vie de ces cartouches. Leur durée de vie est une estimation et elle va bien sûr changer, selon le nombre de personnes et le litrage journalier utilisé. Si vous buvez de l’eau filtrée, la logique fait que vous l’utilisez aussi pour l’eau de cuisson.
Du coup, pour une situation comme la mienne à savoir quatre personnes, cela fait déjà une bonne consommation journalière. Pour prévoir le remplacement de cartouche, je programmais une alarme sur mon téléphone pour me prévenir du changement tous les six mois. Je n’étais pas tranquille avec cette idée, surtout que les charbons peuvent relâcher les substances qu’ils emprisonnent lorsque ceux-ci sont saturés. 

Autre problème de mon ancienne filtration était la qualité de la cuve !

Pour vous donner une idée, j’ai dû remplacer trois fois ce système de filtration, car le corps en plastique de l’appareil n’était pas assez solide. En six mois, les pas de vis par sédimentation rendaient très difficile le remplacement des cartouches. Soit, on arrivait plus à les retirer, soit on cassait le bouchon. Seule la dernière version de ce modèle a été rendue plus efficace à ce sujet.

C’est pour tous ces désagréments que je change cette filtration contre celle d’Aquapure.

Pour la même utilisation de quatre personnes, la cartouche va durer deux ans. La cartouche quand elle va être saturée va voir son débit fortement diminuer, jusqu’à se stopper si on abuse et sans jamais relâcher de polluants. On peut donc s’apercevoir visuellement par l’eau écoulée (débit) qu’il est temps de changer sa cartouche. Le corps tout en inox d’aquapure résout complètement la solidité de la cuve. Certes, il fait grimper le prix, mais au moins la cuve ne va pas casser. Le changement de cartouche est très facile et ne nécessite aucun outil. La fabrication est bien pensée, simple et efficace.


Le kit de filtration sous évier comprend un robinet dédié pour l’eau filtrée. Pour ceux d’entre vous, qui prennent cette solution, il faudra donc percer son évier qu’il soit en inox, ABS ou céramique. Ce n’est pas difficile et il suffira, selon les matières d’une scie cloche, d’un emporte pièce, voire même d’un petit burin et d’un marteau (mais c’est moins propre). Un bout de scotch  (idéalement celui pour le masquage des peintures) collé sur l’évier, vous permettra d’éviter de glisser avec votre mèche.

lien vidéo scie cloche

lien vidéo emporte pièce pour évier

Si cette installation vous rebute, il y a toujours la possibilité de prendre un mitigeur trois voies qui est présent à la vente sur le site et qui vous permettra d’alterner entre eau chaude eau froide non filtrée et eau froide filtrée en remplaçant juste votre robinet existant. Mais c’est un surcoût, mais il est beau!

Si vous optez pour la version robinet indépendant (la mienne), il vous faudra acheter un té de dérivation pour avoir l’usage de votre robinet principal eau chaude eau froide non filtrée et l’usage de ce robinet déporté.

Voici l’installation avec le T de dérivation.

SEAGULL IV X1

Si on résume le pourquoi de mon choix :

  • La filtration sous évier est la plus pertinente. Une fois installée, elle ne requiert aucun entretien. Elle permet de remplir rapidement des carafes, des bouteilles pour boire, ainsi que des casseroles pour l’eau de cuisson. Je rappelle que les polluants ne partent pas en faisant bouillir l’eau. Au bout d’un an d’utilisation le débit est inchangé. Je mets 8 secondes pour remplir 1 litre d’eau dans une carafe.
  • Une cuve solide en inox.
  • Une seule cartouche qui va durer 2 ans en moyenne pour une utilisation quotidienne de 4 personnes. On double pour une personne seule.
  • Une cartouche qui s’use que si l’on s’en sert. Très important!
    À la fois économique et sécurisant sur sa capacité.
  • Pas d’espace perdu dans ma cuisine.
    Le système est compact et on ne le voit pas.Je précise que pour les plus soucieux de l’autonomie, le système peut se coupler à une pompe manuelle à double action pour filtrer l’eau en cas de rupture de la distribution d’eau par le réseau (version Base Camp). Son autonomie sera de 4000 Litres.
    Il existe aussi une version nomade familiale avec le Trav-L-Pure qui permettra à une famille de filtrer son eau en voyage dans les pays connaissant des problèmes de salubrité. Il n’y a pas de différence de technologie pour tous ces produits. Tous sont basés sur la Strutured Matrix.
  • Pas de maintenance de nettoyage, ni d’eau à transvaser comme pour les systèmes par gravité (Berkey, Doulton etc.).
    Comme la cartouche ne s’use qu’à l’usage, ce système de filtration est très présent pour les bateaux et le caravaning. Il suffit une fois le séjour fini de laisser sécher la cartouche jusqu’à la prochaine utilisation. Du coup, c’est aussi l’idéal pour une maison secondaire. Je peux vous garantir qu’il n’y a aucune cartouche charbon qui supporte ce traitement.

La technique :
Leur technologie appelée STRUCTURED MATRIX combine trois procédés de purification pour retirer intégralement tous les polluants de l’eau sans nuire à ses qualités minérales. Les minéraux en excès, qui forment des structures moléculaires plus volumineuses, sont captés par la membrane Structured Matrix.

Micro Rétention Ultrafine.
La taille des pores de la matrice structurée est de 0,1 micromètre en moyenne et de 0,4 micromètre au plus. Sa conception est plus fine que celles des filtres utilisés pour la collecte de bactéries dans les installations de recherche. Les microorganismes nuisibles tels que les bactéries et les parasites, les particules qui causent des couleurs et les odeurs (rouille, moisissures) et les éléments radioactifs sont complètement retenus à ce stade et il n’y a pas de soucis de croissance bactérienne à l’intérieur.

La Capture moléculaire.
Dans l’eau qui traverse le filtre, les substances chimiques nocives telles que le trihalométhane, les pesticides, les herbicides, les solvants, les PCB, le chlore, etc. peuvent être dissoutes au niveau moléculaire. Seules les substances chimiques nocives sont absorbées et les minéraux sont conservés.

Le Retrait Electrostatique.
Cette étape continue à fixer les molécules nocives par charge. C’est le même principe qu’un aimant.

La chambre d’adsorption moléculaire est dans un état de charge permanent. Les molécules de substances chimiques nocives qui sont chargées positivement ou négativement sont capturées par l’attraction électrique positive et négative. Même une très petite particule, un virus ou une molécule colloïdale ne peut pas sortir de la chambre d’adsorption.

Tests et analyses :
les produits Aquapure répondent au Standard 53 NSF/ANSI. Ces analyses sont excellentes et supérieures aux standards de qualité. Cela se traduit par une non-détection des polluants une fois filtrés. C’est tout simplement les meilleurs résultats que j’ai pu voir. Les autres marques ne possèdent pas de tels pourcentages de réussite. Vous pouvez retrouver ces résultats sur les tableaux ces où l’on peut voir des tests sur des éléments microbiologiques, des produits chimiques et organiques.

Il est aussi intéressant de noter que les tests ont été aussi conduits avec une cartouche à la moitié et à la fin de sa durée de vie, avec la même efficacité. Là aussi, les marques ne parlent pas de l’efficacité en cours d’usure.

Les filtres ont également été mis en situation réelle dans les contextes les plus difficiles avec début 2011 un envoi de 100 000 unités «first need» au Japon, en soutien aux victimes du séisme et du tsunami. Les autorités japonaises ont évalué l’efficacité du FirstNeed dans la province de Fukushima, sur des eaux polluées par des éléments radioactifs. Ils ont dépassé les performances attendues. Le Japon a mené indépendamment des expériences pour prouver l’enlèvement des matières radioactives. Elles ont mis en évidence l’élimination de l’iode et du césium. Les particules radioactives capturées par la cartouche continuent de se désintégrer jusqu’à ce qu’elle ne soit pas significativement radioactive. Dans ces circonstances spéciales est unique, il faudra seulement changer la cartouche plus souvent. Cette partie de filtration sur la radioactivité met à mal la quasi totalité des marques.

Ce système de filtration a aussi acquis la norme AS9100 de l’industrie aérospatiale. C’est clairement une chose rare pour une filtration que le grand public peut avoir. C’est ainsi, que cette marque est présente pour la filtration interne des avions tels que Boeing ou Airbus. Elle représente 80% de la filtration des avions. De la même façon, la marque équipe les trains à grande vitesse en Europe et au Japon. La marque est aussi utilisée par l’armée de l’ONU et la force de défense japonaise. 

La qualité et j’irais jusqu’à dire le contrôle de la qualité de son eau de consommation et primordiale.

C’est le minimum de la conscience et de l’autonomie que de s’assurer d’une eau saine. Ne vous reposez pas sur l’idée d’une réglementation ou d’une quelconque maitrise à ce sujet, les autorités sont dépassées par les coûts qu’il faudrait mettre en œuvre pour avoir une qualité sur le réseau général. C’est une dépense importante qui est vite amortie et indispensable à mon sens.

On ne meurt pas subitement en buvant de l’eau du robinet ou en bouteille, mais l’ingestion d’une petite quantité de ces produits régulièrement crée des dommages sur l’organisme. 

Vous pouvez aussi ne pas croire que je vous offre ici la meilleure technique de filtration, mais alors ne vous arrêtez pas aux publicités des marques !
Il vous faudra fouiller et lire les analyses. La différence étant qu’Aquapure se base sur une technique qu’aucune autre marque utilise et que c’est bien cette technique qui bouche les dernières lacunes de la filtration.

Vous pouvez retrouver le SEAGULL sur ce lien, avec une remise à la clé :

Si vous recherchez une filtration nomade pour vos sorties, vous pouvez consulter cet article avec un autre produit de la marque, mais toujours basé sur la même technologie. Là encore, ils sont les seuls à pouvoir proposer un tel niveau d’exigence pour de la filtration à l’extérieur.

Plus rébarbatif, mais essentiel, voici toutes les analyses sur cette filtration.
Le Seagull IV a été soumis à des tests agressifs par la plus grande agence de tests neutres au monde, l’Environmental Protection Agency (US EPA). Les normes américaine sont plus strictes que celles d’europe.
La grande capacité de purification de l’eau et sa qualité de fabrication, ont été complété notamment en acquérant le système de gestion de la qualité «AS9100» de l’industrie aérospatiale.

Vous pouvez vérifier quels laboratoires ont testés jusqu’à présent le Seagull IV et quelles substances ont été confirmées comme étant éliminées sur le documents ci-dessous. Des organisations du monde entier ont prouvé qu’il était possible d’éliminer un large éventail de substances nocives telles que les trihalométhanes, le chlore résiduel, le plomb, les pesticides, les bactéries et le cadmium.

A propos de l’enlèvement des matières radioactives

Éliminer l’iode et le césium avec les derniers résultats expérimentaux

Seagull IV permet grâce à la technologie de capture, de tri et d’adsorption de molécules, d’éliminer l’iode et le césium. Le Japon a indépendamment mené des expériences pour confirmer l’élimination des matières radioactives. Vous pouvez télécharger ce pdf que j’ai traduit pour les résultats des tests passés.

Des tests ont aussi été effectué sur  la détection de la maladie de Newcastle (non détectée) avec succès, aussi appelée « pseudopeste aviaire », « pneumoencéphalite aviaire » ou « maladie de Ranikhet », qui est une maladie présente partout dans le monde, très contagieuse et souvent grave, qui affecte les oiseaux, notamment les volailles domestiques.

Vous pouvez retrouver le SEAGULL sur ce lien
Mon modèle est le SEAGGULL IV X1 les autres sont pour des litrages de tailles professionnels.

J’espère obtenir une remise pour les lecteurs de clubtactic, en attendant signalez que vous venez de notre part pour en espérer une.
Les filtres aquapure démontrent une qualité supérieure et ils sont incoontournables selon moi pour domicile et encore plus pour le nomade, caravaning et bateau. Ils se seront les seuls filtres que ne s
Vous pouvez payer en plusieurs fois pour vous aider à vous équiper.


Précisions
Dans le milieu spécifique de la survie et de l’autonomie, certaines marques reviennent souvent.
Pour faire rapide, évitez la marque Doulton à l’efficacité médiocre.
Berkey jouit pour moi d’une réputation surcotée (désolé).
Je trouve le système vieillot avec sa filtration par gravité, encombrante et chère.
Les systèmes par gravité ont trop de manipulations entre mettre de l’eau et tenir les cuves propres pour moi.  Ils ont un très bon marketing et une grande présence, poussée par les preppers américains qui voient « un plus » dans une solution non électrique. Là-bas, ils ont peut être de la place dans leurs cuisines, moi pas.
Sauf quelques rares exceptions, votre eau est acheminée dans le réseau de façon électrique et si ce réseau tombe, des moteurs diesels prennent souvent le relai. À moins d’avoir un puits, cette autonomie me parait illusoire.
Néanmoins, pour de la filtration par gravité, Berkey a de bons filtres. Quand j’ai fait des recherches sur leurs tests, j’ai par contre été un peu exaspéré de voir des résultats différents sur les sites, tantôt bons, tantôt moyens. Il y a trop de revendeurs et je pense qu’ils ne sont pas tous à jour sur les résultats d’analyse.
Si la fonction de système autonome est primordiale pour vous, il existe une version du Seagull avec une pompe manuelle.