0

Jumelles Vortex Diamondback HD 10×42

By 6 septembre 2020 Retex matos
Vortex Diamondback HD 10x42

Avant de tester les jumelles Vortex DiamondBlack HD 10×42, je vais défricher les spécifications des jumelles modernes pour vous aider à cerner vos besoins et vous expliquer mon choix en fonction des miens.

On retrouve sur toutes les jumelles une série de 2 chiffres. Le premier chiffre représente le facteur de grossissement (ou de rapprochement).
Le deuxième représente le diamètre de l’objectif (les verres les plus gros, devant les jumelles). L’objectif capte la lumière, plus le chiffre est élevé, plus l’objectif est grand, plus il est lumineux. Un chiffre élevé vous aidera donc dans les moments où la lumière est faible, début et fin de journée ou ciel couvert. En contrepartie, plus l’objectif est grand, plus les jumelles sont volumineuses et lourdes.

Pour de l’observation naturelle, il faudra privilégier des jumelles pas trop lourdes, ni encombrante, on commence à s’orienter vers un rapport d’efficacité plus que de puissance.

Quelques exemples :

Un grossissement de 8x est parfait si vous voulez des jumelles légères.

Jumelles 8 x 26 : légères et compactes, mais peu lumineuse, c’est des jumelles passe partout que l’on a dans une poche.
Jumelles 8 x 34 : On reste dans un gabarit contenu, mais j’augmente la luminosité. Un champ large procure une grande polyvalence à ce modèle.
Jumelles 8 x 42 : Le format roi. Très polyvalent. Un très bon agrément sans exploser la taille.
Jumelles 8 x 56 : Pour des besoins spécifiques qui réclament une grande luminosité.

Pourquoi préférer un grossissement de 10x ?

L’atout central des jumelles 10x réside bien entendu dans leur grossissement supérieur et le fait qu’elles restent malgré tout très polyvalentes. Pour l’observation de petits sujets lointains, un grossissement de 10x est plus confortable. Un sujet à 1000 m nous apparaît comme étant à 100 m de nous. On “rentre” un peu plus dans les détails du sujet ou de la zone par rapport à un 8x. Je préfère avoir plus de détails et balayer un peu pour voir la scène … question de goût et de priorité.

J’ai fait ces photos en utilisant mon portable à travers les jumelles pour vous donner une idée du grossissement que l’on obtient.

DiamondBlack HD 1
DiamondBlack HD 2 1


Si vous voulez voir une scène plus large, il faut vous orienter sur du 8x, si un champ de vision plus étroit, mais avec un grossissement plus fort ne vous gêne pas le 10x est fait pour vous!

Terra

Le format 8x sera moins sensible aux tremblements qu’un 10x, mais sauf pathologie, le 10x reste tout à fait maîtrisable même sans pied.

Un peu de technique :

Quand la lumière traverse une lentille, elle subit une réfraction et une réflexion, pour obtenir une image la plus fidèle possible en corrigeant ces 2 effets, on applique des traitements de surface aux lentilles. C’est ce qui amène une grande différence dans les prix des jumelles.

On trouve plusieurs qualités de traitement, de la plus basique à la meilleure. C’est lui qui va définir la quantité de lumière qui traverse les jumelles et restituer des couleurs plus ou moins fidèles.

En plus des lentilles, on trouve des prismes. Leurs rôles et de diriger la lumière vers votre oeil.

On trouve des prismes en verre

  • BK-7 bas de gamme, image plus terne, moins précise et avec des bords moins nets et sombres.
  • BaK-4 Plus haute qualité optique, gage de qualité.
  • SK-15 Très haute qualité optique

Les prismes peuvent aussi bénéficier d’un traitement supplémentaire avec le phase coating, qui va améliorer la netteté.

  • Coated, une couche est appliquée sur certaines faces
  • Multicoated, signifie que seules certaines faces de lentilles sont ainsi traitées
  • Fully multicoated, toutes les faces sont traitées par au moins une couche, c’est un rendement lumineux qui va être de l’ordre de 85%.


Il y a encore quelques autres améliorations, mais voici les plus importantes

Je ne sais pas pourquoi, mais dans ma famille, il y avait toujours des jumelles qui traînaient quelque part. Un petit modèle genre théâtre ou course de chevaux de l’époque et d’autres plus grands. Je les avais donc essayés, mais force est de constater que la qualité n’était pas au top. Un grossissement pas dingo, pas de piqué, une image terne, vraiment du basique.

Les jumelles récentes ont fait beaucoup de progrès, nous allons voir cela avec le modèle Vortex DiamondBlack HD de chez Vortex que j’ai choisi.

Vortex Diamondback HD 10x42

Je me suis fixé sur une focale en 10×42, un grossissement déjà important avec une bonne luminosité comme nous l’avons vu plus haut.
Après un rapide tour de ce qui se faisait et ne voulant pas mettre trop cher, j’ai opté pour le modèle DiamondBlack HD de chez Vortex. Il n’y a pas de mystère, on peut acheter des chinoiseries moins chères, mais quitte à avoir des jumelles et comme je ne pense pas commencer une collection, je voulais une paire efficace.


Les Vortex DiamondBlack HD 10×42 possèdent une garantie à vie … c’est rassurant !

Le corps des jumelles est résistant, ne glisse pas et la molette de réglage tombe bien sous les doigts (très important). Elle est imposante et on pourra être précis même avec des gants. La course est rapide et permettra un suivi sans problème du sujet.

Vortex Diamondback HD 10x42


Ces jumelles rentrent dans une gamme de prix où l’on trouve quelque concurrent comme chez Nikon avec leurs modèles PROSTAFF 7S que je n’ai pas retenus au final, car en regardant les avis d’utilisateurs et bien que l’optique soit bonne, beaucoup fustigeait la qualité des caches, c’est idiot, mais je n’aime pas trop ce genre d’économies, surtout quand on parle d’une dépense dans les 200 euros.
Les Vortex n’avaient pas ces problèmes et en plus venait avec une pochette bien faite, que l’on peut aussi bien porter en bandoulière qu’en ventrale.

La plupart des jumelles offrent maintenant la possibilité de réglage au niveau des œilletons permettant de régler la distance entre l’œil et la lentille (le dégagement oculaire). Les Vortex ont un système à 3 positions crantées que l’on tourne pour obtenir le réglage. Cela permet d’utiliser les jumelles si vous portez des lunettes. Si vous portez des lunettes, ils doivent être en position “basse” pour éviter que votre champ de vision ne soit réduit. Si vous ne portez pas de lunettes, les œilletons doivent être en position “haute”ou intermédiaire selon la position que vous préférez. Je suis porteur de lunettes, mais je préfère les enlever, c’est quand même meilleur.

Vortex Diamondback HD 10x42

Alors quelles différences marquantes entre ces jumelles modernes  et ceux des anciennes générations ?

Les aberrations chromatiques, le vignetage, le piqué, le poids, la buée, la luminosité tout cela a été énormément amélioré dans les optiques modernes.
Les jumelles Vortex DiamondBlack HD sont excellentes, la qualité saute immédiatement aux yeux, l’image est nette, piquée et lumineuse. C’est vraiment un haut niveau d’image, un régal pour l’observation.
Une particularité intéressante des jumelles modernes et la possibilité de faire des observations proches. On peut en effet commencer avec ce modèle des observations dès 1,5 mètre (mise au point minimale possible). La plage d’utilisation est donc énorme, on peut observer des situations très proches comme pour celles des insectes par exemple.
J’ai trouvé la focale 42 comme un bon compromis luminosité/ poids / encombrement.
C’est même sur ce modèle une optique très lumineuse. J’ai poussé des observations aux tombées du jour et franchement la quantité de lumière qui arrivait dans l’optique était suffisante pour mon utilisation. J’ai même du mal à imaginer ce que peuvent produire comme image des jumelles plus lumineuses!
Un grossissement de facteur 10, quelles que soient la marque et les générations nécessite de ne pas trembler. C’est déjà un facteur de grossissement important et des mouvements vont parasiter l’observation, si vous avez ce genre de difficulté, il faudra privilégier une optique 8x. Les 8x seront moins sensibles aux oscillations.

Ceci étant dit, je n’ai pas eu de problèmes avec mes 10x, au pire, on peut les fixer avec un adaptateur (une vingtaine d’euros) sur un trépied…

Vortex Diamondback HD 10x42

Les accessoires sont tous bien fabriqués. Les protèges optiques sont bien faits. Ceux de devant (les plus gros) peuvent être tombés en restant sur les jumelles ou être retirés totalement. Ceux de l’arrière sont amovibles, mais on peut aussi les fixer à la sangle fournie comme sur la photo.

Vortex Diamondback HD 10x42

La sangle est correctement rembourrée pour la nuque, on peut aussi s’en passer en utilisant la sacoche comme emport. La sacoche est bien finie et offre la possibilité de la mettre en position ventrale ou sur le côté. En position ventrale, c’est une super possibilité pour un rangement / sortie rapide pour une observation sans s’encombrer des sangles. 

Vortex Diamondback HD 10x42

J’aurais juste préféré pas de logo sur le devant de la sacoche ou du moins un plus discret, mais on est dans le détail.
Je note avec plaisir qu’aucune des matières plastiques des jumelles ou des accessoires ne dégagent d’odeurs. Cela arrive parfois et c’est juste quelque chose de rédhibitoire pour moi. C’est toujours la preuve de matières premières dégueulasse, c’est mauvais pour la santé et l’odeur ne part jamais !

Les côtés sont striés pour augmenter l’adhérence et on peut voir une partie évidée qui accueille les pouces, impeccable!

Vortex Diamondback HD 10x42

Les Vortex Diamondback HD sont des jumelles destinées à l’ornithologie et à la chasse. Elles seront donc idéales aussi pour l’observation générale en étant très polyvalentes. Elles offrent un excellent rapport qualité-prix, pour des jumelles à prismes en toit. C’est un aspect de fabrication que je n’ai pas abordé, mais pour faire court, il donne la possibilité d’avoir des jumelles compactes et plus minces. L’avantage des jumelles à prisme en toit est qu’en raison de la mise au point interne, elles sont aussi moins sensibles à la poussière et aux éclaboussures d’eau.

Pour le reste elles possèdent les caractéristiques suivantes :
Étanchéité à l’azote, traitement intégral des surfaces, prismes BaK4 à enduction diélectrique et correction de phase, traitement antisalissure et anti-griffes des lentilles extérieures. 

Je ne vais pas exploser les jumelles pour ce test pour éprouver leur résistance, mais des avis que j’ai lus, elles sont costaudes, résistantes à l’eau et à l’humidité et la garantie à vie achève de vous sentir en confiance. Les retours se font sans questionnement dans le même style de ce que fait Leatherman.

Vortex Diamondback HD 10x42

Je suis très satisfait de ces jumelles qui couvrent tous les besoins que je mettais fixé, en délivrant une qualité d’image exceptionnelle.
Vous les trouverez dans les 250 euros, c’est le prix que j’ai trouvé en juillet 2020 chez TopOptics sur leur site perso ou sur celui d’amazon.